• Belles citrouilles

     

     Belles citrouilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Anaïs a invité sa maman et son petit frère à son atelier peinture.

    Tout le monde a très bien travaillé.

    Voici quelques petits conseils pour les aider à mieux regarder, ce qui est la base de l'art.

    Les formes : D'abord, nous allons supposer que tous trois avaient les citrouilles devant eux "en vrai". Ici, nous n'aurons qu'une photo, c'est-à-dire un seul point de vue. Il faudra bien se contenter de ça.

     

    Belles citrouilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une bonne composition "découpe" le sujet (ici 3 citrouilles) de façon à ce que le tout ne soit pas égal partout (symétrique).

    Une grosse citrouille à gauche, de couleur claire, une petite à droite de couleur plus soutenue, et derrière une autre, foncée. C'est une bonne composition.

      Une petite règle de composition : la couleur des objets est importante. La citrouille claire doit être plus grosse que la foncée pour que les blocs de couleur s’équilibrent. Le clair est plus "léger" que le foncé. Le choix est donc excellent.

     

    L'objet dans le fond est moins important, on le verra moins bien, il disparaît derrière les autres. Néanmoins, s'il n'est pas la vedette, il doit servir les autres qui sont les stars du premier plan. Une citrouille noire d'accord. Elle fait comme un fond qui donne du peps.

     

    Dans l'exercice de maman, la citrouille noire prend trop de place car elle vole la vedette à la citrouille jaune en lui piquant l'espace. Du coup on ne sait plus où regarder !

     

    Belles citrouilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La peinture d'Anaïs est meilleure du point de vue de la composition :

     

    Belles citrouilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le fond : L'artiste choisit ce qu'il veut, il est le maître de son univers. Un fond violet comme celui d'Anaïs ira parfaitement. Ca tranche avec le reste et du coup on voit bien le sujet principal : la citrouille, et encore mieux la vedette : la citrouille jaune.

    Jaune et violet sont deux couleurs qui vont très bien ensemble. Elles se "parlent" joyeusement. En plus, la peinture transparente et passée légèrement, du coup le fond n'écrase pas. Il a la l'élégance de se faire discret.

     

    Le fond du travail de maman est trop clair.

    Voici comment les citrouilles pourraient sembler plus vivantes :

     

    Belles citrouilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ou même en choisissant les couleurs d'Anaïs :

     

     

    Belles citrouilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Tout le monde a fait des ombres sous les citrouilles, et ça c'est bien !

     

    La prochaine fois, essayez avec seulement une seule citrouille et seulement avec un crayon à papier pour vous concentrer sur les ombres et les lumières. C'est pas facile mais quand ça marche, la citrouille prend vie, sans se transformer en carosse pour autant. (D'ailleurs, je trouve qu'une citrouille est quand même plus utile qu'un carosse, de nos jours !)

     

    On encourage le petit frère !

     

    Belles citrouilles

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Tsuno
    Samedi 21 Septembre 2013 à 20:42

    J'essaierai de suivre tes conseils.

    Merci !! on s'amuse en lisant cette belle histoire, tout en apprenant, c'est formidable.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :