• Eau libre

     

    Loin des sentiers balisés, des portraits classiques sur papier mouillé, des paysages sans âme, nous avons laissé couler... 

     

    Eau libre

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'eau grande prêtresse des inspirations, créant transparences à l'infini.

      

    Eau libre

     

      

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Tout est permis : sel, savon, film alimentaire, l'eau libre crée des images avec n'importe quoi. Qui sait ? Ça pourrait servir...

      

    Eau libre

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Par le souffle, le mouvement, elle entraîne les pigments dans sa course.

     

     Eau libre

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Effets à l'infini... 

      

    Eau libre

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'eau libère des contraintes et des techniques. Elle suit sa propre voie. Inutile de tenter de la contrôler. Et puis on passerait à côté de toutes les surprises qu'elle peut nous faire.

     

    Eau libre

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Quelques très honorables petites aquarelles abstraites ont ainsi vu le jour sous nos yeux ravis.

     

    Eau libre

     

     

     

     

     

     

    Nos belles aquarelles : paysages de neige

    Lire l'article : Turner : L'âme et la lumière

    Petite histoire de l'aquarelle en page d'accueil


  • Commentaires

    1
    jeff86
    Mardi 27 Janvier 2015 à 14:21
    Quelle joie de recevoir ce matin les dernières nouvelles lumineuses de l'atelier ! En regardant ces aquarelles j'ai voulu moi aussi laisser quelques mots de poésie couler, courir à l'infini comme les mouvements de "l'eau libre" qui ont tracé "ces très honorables aquarelles".
    Il se dessine d'abord, une veine rose, bleue, verte, rouge...
    puis peu à peu, plusieurs comme sous la peau d'une main qui salue, qui s'ouvre, qui s'offre.
    Il s'insinue alors, en un instant, au grès des mouvements de l'eau et de la couleur, une douceur dans la lumière, quelque chose comme pour aider à traverser la nuit. Un mouvement sans bruit, que l'artiste à l'âme ouverte ne peut que contempler. Il regarde l’œuvre qui se façonne sous ses doigts avec l’émerveillement d'un enfant qui fait des bulles de savon et les regarde s'envoler.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :